>Vous êtes ici | Catalogue | Culture et patrimoine | Patrimoine | Nous, on vient de de là-haut!
Imprimer le contenu de cette page
Télécharger cette page en PDF
Recommander cette adresse à un ami

Nous, on vient de de là-haut!

Vie et oeuvre de Roger Theytaz
Bernard Crettaz et Evelyne Theytaz Ricciardi
Nombre de pages: 240
Langue: Français
Dimensions: 165 x 240 mm
Parution: Août 2015
Reliure: Cousue fil, couverture contre-collée
Collection: Mémoire vivante
ISBN: 978-2-88341-240-8
CHF 42.00
Livre consacré à Roger Theytaz que l’on nomme généralement «l’artiste anniviard» ou «le tsigane d’Anniviers».

On le considère aujourd’hui comme peintre de l’ancienne civilisation montagnarde et l’on peut voir ses œuvres dans de multiples expositions, sur des fresques murales, en drapeaux de société ou encore dans des vitraux de chapelles. Il est considéré par certains comme l’artiste officiel de la vallée. Les formules sur «l’authentique et le vrai» se bousculent à son sujet à propos de ses représentations nostalgiques du vieux monde paysan.

Bernard Crettaz est habité par ses questions de toujours:

  • Qu’est-ce qui fonde la passion de la terre et de la montagne?
  • D’où vient l’enfermement dans ce coin de pays qui pousse d’aucuns à fuir vers la ville et d’autres à descendre toujours plus dans leurs racines profondes ?
  • Comment se fait-il que plus l’on entre dans des nouvelles modernités, plus se développe en Valais et en Suisse l’invocation de la tradition, de la patrie perdue, des valeurs éternelles, de «l’âme du pays» ?

Sur toutes ces interrogations, la position de Roger Theytaz lui paraît exemplaire.

Il est l’auteur de plusieurs œuvres indissociables. Autour des images, de la musique et des objets, Roger est un réalisateur exceptionnel de sociabilité et de sociétés. Il fait œuvre de généalogiste, réalisant plusieurs livres et rassemblements familiaux sur ces sujets pointus. Il devient un muséographe rigoureux et grand collectionneur de documents et de photographies anciennes. Il écrit ses mémoires avec minutie.

Son œuvre picturale s’inscrit ainsi pour une part comme l’expression et la médiation de l’ensemble. Et cet ensemble est unifié dans ce qui est peut-être son expression majeure : son chalet du Vernec, lieu d’habitation, atelier et sanctuaire sacré, intitulé de façon étrange « la Bohème». Une visée d’ensemble rassemble toutes ses œuvres: la «fabrication», à travers Villa en plaine et le Vernec  en montagne, de l’identité commune de Sierre et d’Anniviers. C’est donc la vision d’un Anniviard de la plaine, et c’est cela qu’il faut comprendre et expliquer.


 

"Ses chapelles, ses chalets, ses villages, ses drapeaux et ses fleurs tous semblent dire : ne nous oubliez pas, nous sommes une part de vous, votre tissu est fait de nous, vous n’auriez pas été vous, vous n’auriez pas en vous ce paysage mental, qui est ce par quoi vous êtes vous. C’est une manière très forte et très belle de dire son pays, très personnelle aussi, que Roger ne cesse de nous offrir et c’est ce chantre qu’il nous faut saluer.
La grandeur des hommes tient dans la double capacité de produire un idéal et d’y rester fidèle, dans les vicissitudes et les tourments du quotidien. Toute une vie de veilles et d’efforts, au service d’une même cause qui grandit l’homme. Notre pauvre patois ne permet pas de dire vraiment la grandeur de ces choses-là".  

Jean-Claude Pont 

 

On en parle

Nouvelliste du 13 juillet 2015

 





Newsletter
Editions Monographic SA
Technopôle 2
CP 636
3960 Sierre
+41 27 452 27 30
powered by /boomerang 2013